jeudi 28 juin 2012

Mon jubilé.

[ATF 2012]
Tout le monde connait mes liens avec l'Angleterre… Non ? Peu importe. C'était au beau milieu des années 80, quand je décidais alors de justifier ma fuite. J'avais traversé la Manche. J'avais été conquis par cette île dont l'extrême nord m'avait cueilli. La plus agréable des sensations m'avait envahit, comme liée à mon histoire, à une relation qui porte des événements intimes du passé, évidente… logique d'assemblage. Depuis, peu de changements notables ont eu lieu. L'Angleterre reste la partie inséparable de la conjugaison d'un ensemble, sorte d'obsession qui me fourni l'alibi de pouvoir raisonner dans le vide. J'aime ça.

à écouter : L'Angleterre me Manque [Le Microcosme, démo#2, 2004]

1 commentaire:

  1. L'Angleterre est une abstraction parfaite, entre le raisin et la nuée d'un soleil en extinction.

    LF

    RépondreSupprimer